AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

 

 Insomnie... à la laverie. >.> __N'amour <3 |hot|

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

▪ age : 20 ans
▪ crédits : LipsLikeAMorphine
▪ messages : 1588
▪ inscription : 01/09/2008
▪ citation : Shine on you crazy diamond. &#9829;


your id card
▪ situation : en couple
▪ la vague de meurtre... : m’effrai totalement.
▪ relations, secrets, etc.:

MessageSujet: Insomnie... à la laverie. >.> __N'amour <3 |hot|   Lun 24 Nov - 17:48

    Environ trois heures du matin dans la chambre des garçons. Alexan se réveilla en sursaut. Il s'assit au bord de son lit et se frotta les yeux. Il jeta un coup d’œil au réveil et soupira. Ça faisait longtemps qu’il n’avait pas fait de cauchemars. Il en aurait presque cru que c’était définitivement terminé. Juste pour le contredire, c’était revenu tout d’un coup, sans prévenir. Et voilà pourquoi il était debout à une heure aussi tardive. Il n’avait pas tenu à se rendormir, de peur de que son horrible rêve ne se répète en boucle jusqu’au matin. Seulement, rester éveillé à rien faire n’était pas son point fort. Il se leva silencieusement et regarda Ronnie qui avait l’air d’être de bien somnoler, lui. C’était trop bizarre comme Alex avait envie de lui dire des trucs fous en sachant qu’il n’entendrait rien. Ah, Ronnie. Pourquoi c’était aussi compliqué avec lui ? Parce que là, on pouvait clairement dire que ça stagnait entre eux deux. Il soupira en pensant à ça et chercha de quoi s’occuper du regard.

    C’est là qu’il tomba sur les vêtements sales qui traînaient par terre depuis qu’il ne jouait plus le maniaque de l’ordre. Pourquoi pas, au fond ? Il devrait bien les laver à un moment ou un autre vu qu’il n’avait pas franchement les moyens de se payer des nouveaux habits chaque jour. Il ramassa les affaires, ne différenciant pas les siens de ceux de Ronnie dans le noir. De toute façon, il n’avait pas l’intention de faire l’égoïste. Il prit le tas de vêtements et sortit de la chambre, vêtu d’un vieux T-shirt et de ses boxers. A cette heure-là, il n’y avait personne pour le voir, donc aucune utilité de s’habiller complètement. Il finit par retrouver le chemin de la laverie au bout d’une dizaine de minutes – un record – et découvrit qu’elle était vide. Evidemment, il ne s’était pas attendu à ce qu’il y ait quelqu’un. Et il avait eu raison. Il entra, alluma la lumière et commença à séparer clair et foncé. Ouais, on lui avait appris à faire le tri. Il lança finalement deux machines sans trop de problèmes.

    Fatigué, il bâilla et s’assit en tailleur sur le carrelage froid de la pièce. Il contempla le cylindre d’une des machines tourner. C’était bizarre la manière dont ça l’absorbait. Un peu hypnotisant, même. Il arrêta quand ça lui donna un début de migraine et il laissa son regard se promener un peu partout, tout en méditant. Des centaines de questions, parfois stupides, saturaient son esprit et il essaya de répondre à quelques-unes, tant qu’il était seul. Par exemple, il se demandait où était son frère, ce qu’il faisait. Mais ça, c’était impossible de savoir. Et puis celles qui le préoccupaient le plus ces derniers temps, c’étaient celles à propos de son coloc. Il y en avait plein et la principale c’était : Ronnie serait-il toujours autant attaché à lui s’il savait pour l’hôpital, la tendance suicidaire et tout le reste ? Le pire, c’était peut-être la seule à laquelle il pouvait répondre en étant sûr de lui. Et la réponse était douloureuse et lui trouait le cœur. C’était simplement non. Evidemment. Pourtant, ça ne le faisait pas se sentir plus mal qu’il ne l’était déjà. Il avait choisi de voir le bon côté des choses. Et décidé d’en profiter au maximum tant qu’il en avait l’occasion. Unique problème : ça faisait toujours pas avancer la situation.

    Et ça commençait sérieusement à le désespérer.


Dernière édition par Alexan Winstood le Ven 12 Déc - 15:36, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
▬ his thoughts were
bursting from his brain

▪ age : 21 ans.
▪ crédits : .
▪ messages : 1695
▪ inscription : 01/09/2008
▪ citation : fuck the clubs.


your id card
▪ situation : en couple
▪ la vague de meurtre... : me met un peu sur les nerfs.
▪ relations, secrets, etc.:

MessageSujet: Re: Insomnie... à la laverie. >.> __N'amour <3 |hot|   Lun 24 Nov - 19:19

    Il avait fallu un bon bout de temps avant que Ronnie ne finisse par s'endormir. Il s'était couché un peu passé onze heures, considérant qu'il n'avait pas envie de passer la nuit éveillé, mais le sommeil ne l'avait pas gagné avant presque une heure du matin. Et encore là, vers deux heures, il s'était réveillé et n'avait réussi qu'à s'endormir à nouveau vingt minutes plus tard. Pour une fois qu'il n'avait pas les pensées vagabondant à gauche et à droite, le marchand de sable se faisait un peu désirer. C'était tellement ironique que lui-même en aurait rit s'il n'avait pas commencé à s'impatienter et à vouloir arracher la tête de ce foutu personnage mythologique. Mais bon, à en juger par le bruit de la porte se refermant qui le réveilla -parce que oui, son sommeil était si léger que ça- vers trois heures, il n'était pas le seul à avoir une nuit merdique.

    L'étudiant s'assit dans son lit, scrutant un peu l'endroit qui n'était que partiellement plongé dans le noir à cause de la lumière de la lune, pour finalement conclure qu'Alexan était parti. Mais qu'est ce qu'il pouvait bien être allé faire ? Envie pressante, peut-être ? Mhh, sûrement ça. Ronnie s'étira un peu les bras avant de finalement poser les pieds sur le sol et de se lever, marchant jusqu'à l'interrupteur pour ouvrir la lumière. Hey, il y avait pas une pile de vêtements sales, par terre, avant qu'il ne se couche ? Voilà, le mystère était réglé. Est-ce qu'il laissait Alex vaquer à ses occupations nocturnes un peu bizarres, ou bien il allait le rejoindre à la laverie ? Le choix était plutôt simple en fait. Tant qu'à ne pas dormir, autant de pas dormir en compagnie de son coloc.

    Après avoir enfilé un t-shirt vraiment trop grand pour lui qu'il avait ramassé dans son tiroir, Ronnie sortit de la chambre, ne prenant pas la peine de se mettre des pantalons, chaussures ou peu importe. Il n'allait pas loin et il n'y aurait très sûrement personne aux alentours. Déjà qu'il n'était pas resté simplement en boxers, c'était un miracle. Enfin... tout ça pour dire que son sens de l'orientation ne s'était pas du tout amélioré depuis son arrivée dans l'école, parce qu'il repassa quatre fois au même endroit avant de finalement arriver près de la laverie. De l'autre côté du mur, il pouvait entendre les machines à laver fonctionner. Il sourit pour lui-même, puis poussa la porte sans faire de bruit. Il s'approcha d'Alex qui était assis par terre, seulement en t-shirt et en boxers lui aussi. Bon, c'était de trop quand même, mais c'était mieux que... beaucoup trop ?

    « Booh », dit-il doucement, sans vraiment avoir l'intention de faire sursauter Blondie.

    Ronnie était tout près maintenant, et il attendit une seconde avant de finalement s'asseoir lui aussi, à la fois à côté et derrière Alex. En diagonale, disons, mais tout de même assez près. Comme ça, si l'envie d'un câlin lui prenait tout à coup, ce qui était très probable, il n'aurait pas à se contorsionner pour se coller à son coloc.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

▪ age : 20 ans
▪ crédits : LipsLikeAMorphine
▪ messages : 1588
▪ inscription : 01/09/2008
▪ citation : Shine on you crazy diamond. &#9829;


your id card
▪ situation : en couple
▪ la vague de meurtre... : m’effrai totalement.
▪ relations, secrets, etc.:

MessageSujet: Re: Insomnie... à la laverie. >.> __N'amour <3 |hot|   Mar 25 Nov - 2:14

    Alexan bâilla une nouvelle fois, horriblement fatigué. Il essayait de garder les yeux ouverts mais rien que de savoir qu’il faisait nuit noire dehors lui donnait envie de replonger dans le sommeil. A cause du boucan que faisait les deux machines à laver à l’unisson, et peut-être aussi parce qu’il était encore à moitié endormi, il n’entendit pas vraiment que quelqu’un poussait la porte et le rejoignait. Il n’avait même pas perçu les bruits de pas qui avaient précédés. Enfin, ceux-là étaient pardonnables. Il n’avait quand même pas une ouïe sur-développée et Ronnie – car oui, c’était Ronnie – avait laissé tomber les chaussures. Il avait reconnu son coloc à sa voix, parce qu’il venait de lui faire un léger « booh ». Alex ne tressaillit pas : il avait compris que quelqu’un arrivait en voyant l’ombre se déplacer sur le sol. Intelligent pour un blond, non ? Puis, de toute manière, Ronnie n’avait pas voulu lui faire peur, sinon il l’aurait dit plus fort.

    Le blondinet ne se tourna pas immédiatement vers lui, baissant avant tout la tête, les yeux fermés, ressentant soudain une espèce de coup de barre. Ça ne dura que quelques secondes, une simple passe, sûrement, et il se pencha finalement en arrière pour pouvoir regarder son coloc. Rien que de le voir assis plus ou moins derrière lui le fit sourire. En réalité, il se sentait un peu bizarre, là. Il avait comme l’impression d’être dans un état complètement second alors qu’il n’avait rien pris pour que cela se produise. C’était sans doute dû à la fatigue. Au fait, comment se faisait-il que Ronnie soit là ? Il l’avait réveillé en quittant la chambre, peut-être. Pourtant, il avait veillé à rester le plus silencieux possible. Bon, c’était pas si grave, au moins, il avait de la compagnie maintenant. L’atmosphère était beaucoup plus agréable ainsi. Il se laissa partir en diagonale jusqu’à ce qu’il puisse s’appuyer sur l’épaule de son coloc. Il leva les yeux vers lui et se mordilla la lèvre inférieure, un peu gêné.

    - Dis, t’aurais pas envie de laver ce que tu portes, par hasard ? demanda-t-il, le regard espiègle malgré sa timidité habituelle.

    Bah quoi ? Ça coûtait rien d’essayer, quand même. En plus, depuis les douches, leur relation en était toujours réduite à quelques câlins de temps en temps. C’était difficilement supportable, à force. A chaque fois qu’il se retrouvait face à Ronnie, il avait du mal à contrôler certaines pensées, ou plutôt des désirs non assouvis. Mais il ne les manifestait pas, parce qu’il avait peur d’aller trop vite, de pas prendre assez de temps pour se connaître. Bien qu’il ne préférait pas raconter chaque détail de sa vie. Déjà que sa patience avait des limites pas très lointaines, alors… Attendre devenait de plus en plus dur, pour ne pas dire qu’il en avait un peu marre de la situation. Il voulait faire tellement de trucs avec Ronnie qu’il en oubliait parfois son bon sens. Ce qui était d’ailleurs en train de se passer, là. Regrettant soudainement ses mots, il détourna le regard tout en restant cependant appuyé contre Ronnie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
▬ his thoughts were
bursting from his brain

▪ age : 21 ans.
▪ crédits : .
▪ messages : 1695
▪ inscription : 01/09/2008
▪ citation : fuck the clubs.


your id card
▪ situation : en couple
▪ la vague de meurtre... : me met un peu sur les nerfs.
▪ relations, secrets, etc.:

MessageSujet: Re: Insomnie... à la laverie. >.> __N'amour <3 |hot|   Mar 25 Nov - 11:12

    Ronnie ne put s'empêcher de sourire légèrement quand il vit Alex en faire de même, mais il se retint pendant un instant de parler à nouveau, se contentant plutôt de regarder le blondinet jusqu'à ce que celui-ci se décide finalement à se caler vers l'arrière. Pour s'appuyer sur son épaule, d'ailleurs, chose qui fit monter quelques papillons jusque dans son estomac. Oh, oh. Il s'était juré de ne pas s'attacher trop vite, donc c'était plutôt mauvais signe, ça. Mais, bizarrement, il s'en fichait un peu à ce moment-là, bien trop occupé à regarder son coloc, le trouvant décidément trop mignon pour être vrai. Enfin, façon de parler, il voyait bien qu'Alexan était réel, mais tout le reste, tout ce qui se passait, ça n'avait pas vraiment un goût de vérité. Au fond, c'était probablement sa faute à lui, puisqu'il lui cachait tant de choses. Mais il regrettait au moins, c'était un bon début.

    Blondie se décida finalement à parler, mais les mots qui sortirent de sa bouche n'était vraiment pas ceux auxquels Ronnie s'était attendu. Peut-être un "Qu'est-ce tu fous là?" ou un truc du genre, mais ça c'était... particulier ? Mais bon, en même temps, ça voulait pas dire qu'il n'avait pas aimé les paroles de son coloc, hein. Il sourit un peu plus en le regardant, le blond ayant détourné le regard. Probablement par gêne, évidemment. C'était tellement... trognon. Ronnie se rapprocha un peu, question d'être collé à lui, toujours en diagonale avec les jambes de chaque côté, et il pencha la tête pour lui donner un léger baiser à l'endroit entre la joue et la lèvre. Il enroula ensuite ses bras autour du corps d'Alex, comme s'il voulait se rapprocher, laissant son visage tout près de celui de son coloc.

    « Pourquoi ? Tu trouves que je sens mauvais ? », demanda-t-il en souriant toujours.

    C'était en fait totalement dépourvu de sérieux, mais qui est-ce qui disait qu'il fallait absolument qu'il soit sérieux, justement ? C'était dans les moments de ce genre qu'il se sentait vraiment bien ; quand il était avec Alexan, collé à lui et totalement confortable physiquement. Ça le faisait se sentir confortable à l'intérieur aussi, en fait, et c'était justement ça qu'il aimait. Avoir l'impression d'être à sa place, même si ça risquait fort bien de n'être que temporaire. Il pouvait bien dévoiler ses secrets un à un à Blondie, ça finirait assurément par être trop pour celui-ci. Mais s'il ne lui disait rien, il aurait l'impression de passer son temps à lui mentir, même s'il avait déjà dit à Alex qu'il lui cachait des choses. Alors qu'est-ce qui était le plus important ? Une belle relation pas du tout honnête ou alors plus de relation tout à fait véridique ? Huh, trois heures du matin, ne pas trop en demander à sa pauvre tête.

    « Enfin, si t'aimes pas l'odeur de ce que je porte, il y a toujours moyen de négocier », ajouta-t-il ensuite tout en laissant sa main droite se perdre un peu plus bas, sur la cuisse de son coloc, à un seul centimètre de là où les sous-vêtements débutaient.

    Et les papillons ? Bah ils étaient encore là, en fait. Mais au fond c'était probablement plus de la nervosité qu'autre chose, non ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

▪ age : 20 ans
▪ crédits : LipsLikeAMorphine
▪ messages : 1588
▪ inscription : 01/09/2008
▪ citation : Shine on you crazy diamond. &#9829;


your id card
▪ situation : en couple
▪ la vague de meurtre... : m’effrai totalement.
▪ relations, secrets, etc.:

MessageSujet: Re: Insomnie... à la laverie. >.> __N'amour <3 |hot|   Mar 25 Nov - 23:05

    Alex sentit que Ronnie se collait contre lui. Les battements de son cœur s’accélérèrent un peu. Comme à chaque fois qu’il était proche avec Ronnie, à vrai dire. Il sourit, du sourire sincère qu’il n’avait eu qu’en présence de quelques rares « élus ». En fait, certaines personnes avaient le don pour lui changer les idées et lui faire oublier sa souffrance intérieure. Et on peut dire que Ronnie en faisait partie. Pour l’instant, du moins. Mais Alexan préférait ne pas penser à ce qui se passerait si ses secrets étaient découverts. D’ailleurs, pourquoi seraient-ils découverts ? C’était impossible de savoir et il ne le dirait certainement pas. Il n’avait pas trop de raisons de s’inquiéter et puis au pire, Ronnie pourrait lui reprocher de ne pas lui raconter sa vie. Pourtant, Alexan ne pensait pas que son coloc était comme ça. D’ailleurs celui-ci lui avait dit qu’il lui cachait aussi des choses. De toute façon, si ça devait arriver, il avait encore un peu de temps. Bref, là, il n’y avait que maintenant qui comptait. Il avait envie de rester positif et de ne pas se compliquer la vie. Trois heures du matin : il pouvait bien s’autoriser ça.

    Il frissonna quand Ronnie l’embrassa, ni vraiment sur les lèvres, ni vraiment sur la joue. Entre les deux, disons. Ça le fit sourire de plus belle. Il se sentait incroyablement bien, encore mieux lorsque le brun l’entoura de ses bras, se rapprochant encore plus de lui. Il le regarda et laissa échapper un petit rire alors que son coloc lui demandait s’il trouvait qu’il sentait mauvais pour qu’il veuille laver ses vêtements. Remarque ironique, évidemment. Ronnie ajouta qu’ils pouvaient toujours négocier. Alexan lui sourit en coin. Là, c’est sûr qu’ils allaient devoir négocier. Il se tourna un peu et cala son visage dans le creux du cou de son coloc. Il huma l’odeur de Ronnie et elle était loin d’être désagréable. Il aimait trop ça. Il déposa alors un baiser dans son cou, goûtant sa peau.

    - Mmmh. Je sais pas trop. Disons… Ton T-shirt contre mon T-shirt et tes boxers contre les miens, lui murmura-t-il à l’oreille. Si tu veux des intérêts, je trouverais bien… continua-t-il en lui souriant.

    La main de son coloc vint se placer sur sa cuisse. Il frémit à nouveau et rougit, plus tant par gêne mais plutôt de plaisir. Il ferma les yeux, le sourire toujours aux lèvres, et fit le vide dans son esprit, essayant de ne plus penser qu’à Ronnie. Ça marcha bien, en plus. Son cœur ne se calmait pas mais en fait, c’était agréable comme sensation. Il n’avait pas du tout envie que ça s’arrête, là. Il glissa sa main sous le T-shirt de son coloc, laissant ses pensées aller où elles voulaient. C’était plus le temps de se maîtriser, maintenant. Plus il attendait, plus il avait envie de lui. En l’occurrence, là, c’était une bonne opportunité de s’amuser un peu. Alors, franchement, pourquoi pas tenter ? Quoique… Il aurait peut-être encore patienté s’il n’avait pas été aussi tard, s’il n’avait pas trouvé le moment adéquat et s’il avait été plus conscient de ses actes. Quelque part, c'en était un peu inquiétant et ça le rendait légèrement nerveux. Mais il ne voulait pas trop y penser.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
▬ his thoughts were
bursting from his brain

▪ age : 21 ans.
▪ crédits : .
▪ messages : 1695
▪ inscription : 01/09/2008
▪ citation : fuck the clubs.


your id card
▪ situation : en couple
▪ la vague de meurtre... : me met un peu sur les nerfs.
▪ relations, secrets, etc.:

MessageSujet: Re: Insomnie... à la laverie. >.> __N'amour <3 |hot|   Mer 26 Nov - 22:10

    D'accord, peut-être pas seulement de la nervosité, parce qu'en fait, il n'avait que très peu l'impression d'appréhender ce qui était peut-être sur le point de se produire. Disons qu'avec le temps, il avait pu s'habituer à l'idée, ça faisait dix-neuf ans quand même ! C'était évident que le lien avec son père s'était fait dans sa tête. Il se demandait depuis un bout de temps si son inactivité dans ce domaine précis avait véritablement été causée par l'absence d'une opportunité avec qui que ce soit avant ce moment-là, ou bien si c'était tout simplement qu'il craignait tout ça sans vraiment s'en rendre compte. Il avait pesé le pour et le contre de la question, ne terminant qu'avec une réponse qui ne l'avait pas du tout aidé : "je sais pas". Ça n'avait probablement pas aidé, ça c'était évident, mais de là à l'en empêcher carrément... difficile à dire. Sûr, tout ça lui revenait et lui faisait du mal, mais au fond, c'était peut-être qu'il voulait tout simplement plus que juste coucher avec quelqu'un pour le principe de l'avoir fait. L'année précédente, il n'aurait eu qu'un pas à faire chez Andy et ça aurait été fait ; il n'avait pas avancé le pied. L'intérêt n'y était probablement pas.

    Bon, bon, c'était pas le moment de faire une analyse du pourquoi du comment il n'avait rien fait encore. Rien, un peu faux comme mot, en fait. Il avait tout fait, sauf ça. Mais détail, c'était pas important. Ce qui était important, c'était le confort mêlé d'envie qu'il éprouvait à ce moment-là, le bien-être que lui procurait le simple fait d'avoir Alex de collé à lui ainsi. Celui-ci, d'ailleurs, venait tout juste de placer son visage dans le cou de Ronnie, faisant fermer les yeux au plus vieux durant un instant quand il embrassa doucement sa peau. Plus aucun doute, en tout cas, le sang dans son corps avait une toute nouvelle destination. Et puis, Alex semblait apprécier son idée, celle où il avait dit qu'une "négociation" était possible. Il eut droit à une proposition franchement intéressante, ainsi qu'à la possibilité de demander des intérêts s'il le désirait. Pas trop mal comme récompense pour avoir été réveillé à trois heures du matin. En plus, avec la main de Blondie qui avait décidé de s'incruster sous son chandail, ça appuyait les arguments favorables à ce réveil nocturne.

    « J'suis pas certain, en fait. Est-ce que ça sert vraiment à quelque chose ? Parce que toi t'as mis ta main là et j'ai encore mon chandail, donc je peux faire la même chose, au fond... » dit-il finalement, toujours souriant et bien appuyé contre le bas du dos d'Alex.

    Et le pire, c'est qu'il ne se gêna pas du tout pour montrer qu'il avait raison, et ce, en glissant doucement sa main sous le tissu des boxers de Blondie. Il ne manqua pas d'effleurer sa peau des doigts au passage, tout autant pour lui-même en fait. Ronnie pencha ensuite la tête, question de pouvoir embrasser Alexan sur la joue à nouveau. Dommage qu'à cause de l'angle, il ne pouvait pas atteindre autre chose. Mais bon, ça ferait l'affaire pour le moment.

    « Va te falloir des meilleurs arguments que ça, n'amour. Vas-y, négocie, convainc-moi », ajouta-t-il sans cesser de sourire et en se rapprochant le plus possible des lèvres de son coloc, un léger baiser après l'autre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

▪ age : 20 ans
▪ crédits : LipsLikeAMorphine
▪ messages : 1588
▪ inscription : 01/09/2008
▪ citation : Shine on you crazy diamond. &#9829;


your id card
▪ situation : en couple
▪ la vague de meurtre... : m’effrai totalement.
▪ relations, secrets, etc.:

MessageSujet: Re: Insomnie... à la laverie. >.> __N'amour <3 |hot|   Sam 29 Nov - 23:17

    Alex ferma les yeux, un léger sourire toujours aux lèvres, quand il sentit que Ronnie ne contenait plus certaines lois du corps humain, comme dans ses boxers, par exemple. Lui en était là aussi, d’ailleurs. Depuis le temps qu’il avait envie de le faire avec Ronnie, ça lui faisait bizarre de savoir que ça risquait de vraiment se passer. Par chance, c’était allé un peu plus vite que la révélation des sentiments qu’ils éprouvaient l’un envers l’autre. Quoique… Alexan préférait ne pas considérer « la chose » comme déjà acquise avant qu’elle ne se soit réellement concrétisée.

    Il ne rouvrit les paupière que lorsqu’il comprit qu’il ne rêvait pas du tout même s’il avait la nette impression que c’était totalement impossible et irréalisable. En vérité, ce fut la main de Ronnie s’invitant sous ses boxers qui le tira de sa méditation. Quelque part, le plus vieux représentait la voix de la sagesse : ça n’avait effectivement plus aucun intérêt d’enlever leurs maigres couches de vêtements, au point où ils en étaient. Bien que… Il le faudrait bien au bout d’un moment. Mais pas pour l’instant, donc valait mieux patienter. Alex ne put s’empêcher de trouver ça injuste : Ronnie avait le meilleur angle, quand même. Il pouvait le toucher sans jouer les contorsionnistes et l’embrasser sans se tordre le cou. L’embrasser… Ça semblait cependant difficile d’atteindre les lèvres d’Alexan tant que celui-ci ne se décidait pas à se tourner vers lui. Le blondinet ne se gêna pas pour faire languir son coloc en feignant de ne pas avoir remarqué. Ça rendait le tout encore plus amusant.

    Alex sourit encore une fois, réfléchissant à des arguments plus « valables » aux yeux de Ronnie. Ça commençait à devenir très compliqué de réfléchir, dans des conditions pareilles. En plus, il avait plutôt envie d’abandonner ses pensées et de laisser son instinct prendre le dessus.

    - Je peux toujours…


    Il ne termina pas sa phrase, jugeant que les gestes étaient beaucoup plus explicites que les mots. Surtout dans ce genre de situation, à vrai dire. Il se retourna pour se mettre face à Ronnie, s’agenouillant entre ses jambes. Il l’embrassa alors doucement sur les lèvres puis lui retira son chandail malgré tout. Il déposa un nouveau baiser dans son cou et laissa ses doigts parcourir le corps de son coloc, partant du visage de Ronnie jusqu’à descendre ses mains lentement dans le bas de son dos. Il releva les yeux et sourit à moitié, se mordillant en même temps la lèvre, angélique.

    - Ça te va ? Parce que sinon je me remets à chercher… fit-il en levant les yeux au ciel, l'air de se replonger dans sa réflexion. Raaah... C'est dur pour un blond, tu sais, ajouta-il avec un moue un peu boudeuse.

    Comment avait-il pu décemment résister aussi longtemps ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
▬ his thoughts were
bursting from his brain

▪ age : 21 ans.
▪ crédits : .
▪ messages : 1695
▪ inscription : 01/09/2008
▪ citation : fuck the clubs.


your id card
▪ situation : en couple
▪ la vague de meurtre... : me met un peu sur les nerfs.
▪ relations, secrets, etc.:

MessageSujet: Re: Insomnie... à la laverie. >.> __N'amour <3 |hot|   Dim 30 Nov - 11:25

    C'était drôle comme Alex ne semblait pas du tout remarquer ce qu'il tentait de faire. Ça donnait absolument l'illusion qu'il ne faisait pas du tout exprès de ne pas tourner la tête pour l'aider... Sérieusement, qu'est-ce qu'il attendait ? Enfin, faut croire que cette réflexion porta ses fruits, puisque quelques secondes après à peine, le blondinet reprenait la parole, utilisant d'ailleurs la méthode préférée de Ronnie pour construire sa phrase : sans la fin. Sauf que pour une fois, c'était une très, très bonne chose qu'il ne l'ait pas terminée. Peu importe ce qu'il voulait dire, c'était probablement simplement une façon de résumer les actions qui suivirent. Actions très utiles et tout et tout d'ailleurs. Le seul désagrément était attribuable au fait qu'Alexan s'était tourné et que Ronnie n'était pas un contorsionniste des bras, l'empêchant donc de garder sa main droite où elle était dû au nouvel angle. La droite d'Alex était maintenant à sa gauche, ce qui rendait la position de son bras plutôt inconfortable. Vraiment dommage, mais c'était malheureusement le retrait de la main... qui s'aventurerait sûrement au même endroit peu de temps après, mais par l'autre côté.

    Mais bon, tout ça, ça valait quand même franchement le coup. L'effet de surprise qui aurait pu être gênant était en fait totalement absent, ce qui fit que Ronnie ferma les yeux une seconde avant même que Blondie ne l'embrasse finalement. Pas qu'il n'avait pas envie de le voir, mais c'était tellement plus mignon les yeux fermés, non ? Et puis, de toute façon, quand il se sentait bien comme ça, ça devenait un calvaire pour lui de tenter de garder les yeux ne serait-ce qu'à moitié ouverts. C'est donc les paupières closes qu'il profita du court moment, les feux d'artifices ayant carrément éclaté dans sa tête. Oui, ça faisait un peu con comme ça, mais quant à lui, c'était quand même grandiose, parce que c'était quand même la première fois qu'ils s'embrassaient. Finalement, dirons-nous, surtout que Ronnie n'avait pas tout à fait respecté le protocole qui exigeait le baiser avant d'avoir le droit de toucher ailleurs. Détail, détail, je l'ai déjà dit, il n'était pas trop fan du concept de "par convention".

    Ronnie sentit par la suite les doigts d'Alexan effleurer sa peau alors que celui-ci lui retirait son t-shirt. Honnêtement, il ne voyait vraiment pas où était l'intérêt dans le fait de continuer à résister, raison pour laquelle il ne tenta pas du tout de le garder sur lui, bien au contraire. Il avait à peine réussi à ouvrir les yeux à nouveau que, déjà, les doigts de Blondie se faufilaient vers le bas de son dos, lui donnant la chair de poule et le menaçant de faire tomber ses paupières à nouveau. Est-ce que ça lui allait ? Franchement, comme argument, c'était tout à fait convaincant. Aucun besoin de chercher, quoique l'expression sur le visage d'Alex alors qu'il faisait semblant de se concentrer était à croquer, carrément. Et celle qui suivit, quand il fit passer son manque d'autres idées sur le fait qu'il était blond... encore plus à croquer.

    « Ça me va tout à fait, je suis convaincu. Sauf que là, amuse-toi, parce que moi, mon cerveau est en panne », dit-il, peinant à garder les yeux ouverts.

    Il avait également parlé presque comme s'il manquait de souffle ou comme s'il était essoufflé... alors que rien n'avait été particulièrement essoufflant jusque là. Ehm, ça fait beaucoup de souffle ça. Enfin. Souriant l'espace d'une seconde, il s'approcha un peu, question de répéter les actions d'Alexan, prenant par contre un malin plaisir à doucement mordiller la lèvre du bas du blondinet. Rien de bien méchant, mais c'était parvenu à le faire sourire à nouveau alors qu'il consentait à obéir à sa petite voix intérieure, celle qui lui disait de retirer le chandail d'Alexan aussi. Ahh, la belle vue. Sérieusement. Encore et toujours. Et puis là, il pourrait toucher à volonté. C'est beau, la vie, parfois.

    « Je te laisse carte blanche, chéri. C'est toi l'expert là-dedans », ajouta-t-il tout en ouvrant finalement les yeux convenablement, souriant toujours.

    Et puis, il venait plus ou moins explicitement, comme toujours, de dire ce que personne d'autre ne savait. Après tout, Alex avait bien le droit de savoir qu'il était encore puceau. En tout cas, si la situation avait été inversée, Ronnie aurait préféré le savoir. Il espérait seulement que, si Alex comprenait où il voulait en venir, il ne déciderait pas de tout arrêter juste à cause de ça.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

▪ age : 20 ans
▪ crédits : LipsLikeAMorphine
▪ messages : 1588
▪ inscription : 01/09/2008
▪ citation : Shine on you crazy diamond. &#9829;


your id card
▪ situation : en couple
▪ la vague de meurtre... : m’effrai totalement.
▪ relations, secrets, etc.:

MessageSujet: Re: Insomnie... à la laverie. >.> __N'amour <3 |hot|   Mar 2 Déc - 10:25

    Alexan sourit et ferma une nouvelle fois les yeux. Sérieusement, il ignorait pourquoi c’était mieux à l’aveugle, mais c’était vraiment encore plus agréable qu’avec les yeux grands ouverts. Sans doute parce que ça lui permettait de découvrir le corps de Ronnie d’une manière tout à fait différente. Comme ça l’aurait fait avec n’importe qui d’autre, d’ailleurs. Mais là, c’était Ronnie. Son coloc sublime auquel il s’était beaucoup trop attaché, ce qui était un peu dangereux pour son propre bien. Mais il s’en fichait, à présent. Tout ce qui comptait pour Alex à ce moment-là, c’étaient les baisers et les doigts de Ronnie parcourant sa peau sans retenue, qui le faisaient frissonner et surtout, surtout, se sentir incroyablement bien. Si le cerveau du plus vieux était en panne, le sien était sûrement en train de bouillir à cause de toutes les sensations et émotions qui se mélangeaient dans sa tête à cet instant précis. Ils avaient parfaitement tout pour s’amuser cette nuit.

    Lorsque Ronnie déclara qu’il était convaincu, maintenant, et qu’Alex avait le droit de s’amuser vu que le brun ne possédait plus un cerveau en état de marche, semblait-il, le blondinet remarqua que son coloc avait parlé d’une voix presque haletante. Ça le fit sourire à nouveau alors qu’il rouvrait les yeux pour les refermer quasiment juste une demi-seconde plus tard parce qu’il se faisait embrasser – tout le monde sait par qui. Ronnie lui mordilla gentiment la lèvre inférieure. Alex esquissa un autre léger sourire et laissa le plus vieux lui enlever son chandail. Franchement, pourquoi se serait-il opposé à cela ? C’était bien plus pratique ainsi, tout de même.

    Carte blanche ? Il se prit à adorer cette expression, tout à coup. Par contre, Ronnie qui affirmait que c’était Alex l’expert, ça, il comprit moins bien. Le blondinet hocha la tête, dubitatif et donc l’interrogeant du regard, pas sûr que le bon lien se soit créé dans son esprit. Pourtant, ce qu’il pensait était tout à fait correct. Juste que, pour un garçon dépucelé à environ quinze ans, ça paraissait fou qu’un autre de dix-neuf ne l’ait jamais fait. Alexan se pencha alors en avant histoire d’aller poser son front sur l’épaule de son coloc. Quant à réfléchir avant de parler pour éviter de dire de bêtises, autant le faire confortablement appuyé sur le corps de Ronnie, non ? Lorsqu’il eut bien analysé toutes les éventuelles possibilités – il en était d’ailleurs revenu à sa conclusion de départ –, il tourna doucement son visage vers Ronnie de façon à pouvoir le regarder à juste en levant les yeux. C’était sans doute mieux de directement demander s’il avait raison ou tort pour les idées auxquelles il était logiquement parvenu.

    - Attends… Tu veux dire que tu n’as jamais… ? questionna-t-il, sous-entendant le mot final vu que Ronnie devait certainement comprendre où il voulait en venir et en souriant un peu.

    Pas pour se moquer, le sourire. Loin de là, en fait. Ça lui faisait bizarre. Il ne savait pas trop comment prendre la chose. Un honneur, peut-être ? Le mot est un peu fort, je pense. Enfin, Ronnie avait peut-être attendu le « bon » et qu’il avait choisi Alex. Ou bien il en avait eu marre d’attendre le « bon » en question. Mais ça, c’était moins flatteur et beaucoup plus prise de tête. En plus, Alexan ne voyait pas du tout pourquoi il s’obstinait à cogiter dans des situations pareilles. Ça servait juste à lui donner la migraine, ça. Il caressa pensivement la joue de son coloc, ayant presque l’impression d’être passé dans un monde parallèle beaucoup plus merveilleux que celui d’où il venait. Sérieux. Tout ça, ça avait vraiment l’air trop beau pour réellement exister.

    Il se remit à sourire et déposa un baiser sur la clavicule de Ronnie, glissant presque inconsciemment sa main dans les boxers de ce dernier. Il avait le droit de s’amuser, oui ou non ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
▬ his thoughts were
bursting from his brain

▪ age : 21 ans.
▪ crédits : .
▪ messages : 1695
▪ inscription : 01/09/2008
▪ citation : fuck the clubs.


your id card
▪ situation : en couple
▪ la vague de meurtre... : me met un peu sur les nerfs.
▪ relations, secrets, etc.:

MessageSujet: Re: Insomnie... à la laverie. >.> __N'amour <3 |hot|   Mer 3 Déc - 23:57

    Bien que Ronnie avait sourit au départ, le tout commençait doucement à s'effacer. Il avait réussi à ne pas flancher en regardant Alex, mais quand celui-ci vint s'appuyer contre son épaule, les dents se cachèrent rapidement, offrant en fait un sourire assez pathétique, comme désolé. À lui-même, d'ailleurs, parce qu'il se trouvait en fait plutôt pathétique, tout à coup. Il pouvait bien faire passer ça sur le dos d'un traumatisme, mais au fond de lui-même, il savait que ce n'était pas tout. Et puis, s'il avait parlé du traumatisme, il aurait fallu qu'il explique pourquoi, et ça, ce n'était pas dans ses priorités. Il pouvait bien ajouter un "c'est presque arrivé, une fois", mais là il faudrait qu'il explique pourquoi c'était pas arrivé, et ça ruinerait tout, évidemment. "Heureusement, j'ai réussi à le repousser", ça faisait plus victime de mauvais film qu'autre chose, surtout quand c'était dit en ayant en tête la supposée figure paternelle. Il se sentait vraiment mais vraiment comme le héros d'un mauvais film mélodramatique à l'eau de rose pour ados. Ouais, tout à fait. C'était lui le nerd pas trop joli qui repoussait toutes les filles et qui, soudainement, trouvait la perle rare qui voulait de lui comme il était. Sauf que là, la perle c'était pas une pom pom girl blonde (miraculeusement) intelligente, mais bien un petit blond (miraculeusement) intelligent qui faisait des dessins magnifiques.

    Quand Alex lui demanda clairement, ou presque, si c'était bien ça qu'il voulait dire, Ronnie ne sut répondre que par une variation de teinte sur ses joues, pour passer du rosé au vraiment rouge. Et c'était lui, pourtant, qui ne rougissait jamais au début ! Peau de brun mon oeil, il était devenu pire qu'Alexan. Il détourna le regard, secoua doucement la tête, puis posa à nouveau les yeux sur son petit blondinet après quelques secondes. Ça semblait être digéré de ce côté-là, en tout cas, puisqu'il avait droit à une reprise de la main sur la joue qui le fit légèrement sourire encore. Le baiser sur la clavicule lui fit fermer les yeux, ce qui fit qu'il sursauta légèrement quand la main d'Alex s'invita sous le tissu de la dernière pièce de vêtements qu'il portait. Honnêtement, ça servait encore à quelque chose ou pas ? Bah non, vraiment.

    Il s'apprêtait justement à dire à Blondie de simplement le retirer, mais ce fut une autre sorte de son qui sortit de sa bouche. Oups. Bah, c'était commencé dans sa tête, voilà tout. Ce qu'il pouvait détester le silence de toute façon... Bon, ça c'était en fait son excuse parce qu'il n'était absolument pas capable de se la fermer quand quelque chose du genre se passait. Mieux valait espérer que personne ne passe dans le coin, parce que ce n'était certainement pas lui qui saurait rester discret. Enfin, tout ça pour dire qu'à la place, il ouvrit les yeux, effort énorme en passant, question de s'avancer un peu et d'aller placer ses mains de chaque côté d'Alexan, sur l'élastique de ses boxers. Bah oui, c'était le temps de leur dire au revoir, et il le fit d'ailleurs silencieusement alors qu'il les poussait vers le bas. Enfin, ça voulait tout dire, non ?

    « Finalement je suis absolument nul pour négocier, t'as gagné, j'ai envie de les laver, mes vêtements sales qui sentent mauvais », dit-il finalement, avec cependant une pointe de sarcasme vers la fin, ainsi qu'un grand sourire qu'Alex ne pourrait pas voir à cause de la façon dont il était placé.

    Sans oublier les bouts de phrases séparés par quelques bruits autres, et je ne parle pas des machines à laver. Quelques baisers dans le haut du dos, puis ce fut le retour à sa position initiale, toujours souriant et ayant déjà oublié l'épisode précédent. Faut dire, il n'était pas vraiment en état de penser à plusieurs choses en même temps. Même qu'une seule c'était pas trop évident pour commencer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

▪ age : 20 ans
▪ crédits : LipsLikeAMorphine
▪ messages : 1588
▪ inscription : 01/09/2008
▪ citation : Shine on you crazy diamond. &#9829;


your id card
▪ situation : en couple
▪ la vague de meurtre... : m’effrai totalement.
▪ relations, secrets, etc.:

MessageSujet: Re: Insomnie... à la laverie. >.> __N'amour <3 |hot|   Mer 10 Déc - 21:43

    Euh… Oui ? Non ? blanc, noir ? Les joues qui devenaient plus roses, ça signifiait quoi, au juste ? C’était possible d’avoir la traduction pour blond-pas-du-tout-en-état-de-penser ? D’ailleurs, depuis quand est-ce que les blonds pensaient, franchement ? Alexan faisait déshonneur au stéréotype sur lequel il était basé. Ah, Ronnie… Ne pouvait-il pas être plus clair, des fois qu’il aurait remarqué la couleur sable des cheveux d’Alex ? Bon, une seconde. Le brun rougissait en de rares occasions, vu qu’il ne possédait pas la même sale traîtresse de peau que le blondinet. Bah oui, d’habitude, c’était celui-ci qui avait du mal à conserver un teint tout à fait banal dans des situations gênantes ou quand il recevait trop de sensations – même de bonheur comme maintenant – dans la figure d’un seul coup. A partir de cette observation – Ronnie avec les joues en feu et pas lui – Alexan pouvait plus ou moins arriver à la conclusion extrêmement surprenante à ses yeux qu’un type qui comptait dix-neuf années de vie à son actif n’avait jamais fait ça. L’idée de demander pourquoi il s’était abstenu de tenter quoi que ce soit ne lui passa même pas par la tête. C’était pas du tout son genre de poser des questions pareilles. Et puis ça aurait été trop indiscret, lui aurait donné l’air du roi des curieux et en plus, il s’en fichait un peu. Le plus important, c’était que Ronnie acceptait de le faire avec lui, non ? Parfaitement. La vie lui paraissait étonnamment belle, là.

    Allô, la Terre ? Hum, non. Il ne touchait plus terre, là. Paradis convenait mieux. Et surtout pas envie de retourner en bas, bizarrement. Il était en train de se dire qu’il n’avait qu’à tout simplement faire glisser les boxers de Ronnie et de les enlever – assez d’attente à son goût – lorsqu’il fut devancé par le principal intéressé qui, au lieu de parler, et bien… Vous voyez ? Alex ne put réprimer un nouveau sourire, rouvrant doucement les yeux. Bon, trois heures du matin, les machines qui tournaient… A moins d’une malchance affreuse, il n’y avait aucun problème de ce côté-là. Ils pouvaient bien se permettre quelques « nuisances sonores » . De toute façon, c’était vraiment casse-tête de s’en empêcher plus longtemps. Bref, comme il avait été coupé dans son élan et que son idée lumineuse n’avait pu être achevée dans son esprit, ni débutée dans la réalité, ce fut Ronnie qui reprit à sa place. Pas pour lui déplaire, en fait. Donc, Alex se retrouva finalement sans plus une seule pièce de vêtements sur lui, même pas une minute plus tard. C’était vraiment une bonne chose que Ronnie soit nul pour négocier…

    Alexan, le sourire toujours aux lèvres, laissa ses paupières retomber tandis que son coloc, avec qui il était de plus en plus proche, s’en retournait à sa première position, déposant quelques baisers dans le haut du dos, ce qui le fit frissonner encore une fois.

    - T’oublies juste un petit détail, n’amour, fit-il alors qu’il refaisait demi-tour pour être de nouveau face à Ronnie.

    Un détail, quel détail ? Facile à deviner : qui avait gardé ses boxers ? Non mais. Alex se contenta de rapidement remédia à ce léger inconvénient, répétant exactement les gestes que Ronnie venait d’exécuter sur lui. C’était beaucoup mieux ainsi, non ? Bah oui, voyons. Après ça, il embrassa Ronnie sur les lèvres, tout doucement, pour la deuxième-troisième fois puis revint à sa position précédente, se recollant à son coloc. Bon, et maintenant ? Ben, on s’amuse réellement, tiens.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
▬ his thoughts were
bursting from his brain

▪ age : 21 ans.
▪ crédits : .
▪ messages : 1695
▪ inscription : 01/09/2008
▪ citation : fuck the clubs.


your id card
▪ situation : en couple
▪ la vague de meurtre... : me met un peu sur les nerfs.
▪ relations, secrets, etc.:

MessageSujet: Re: Insomnie... à la laverie. >.> __N'amour <3 |hot|   Jeu 11 Déc - 5:51

[ On est des mauvais membres déjà... Ça c'est mon excuse pour t'obliger à m'aider à censurer, parce que je suis une machine en ce moment. >.> ]

    C'était toujours, toujours dans ces moments-là, normalement, que quelqu'un se devait d'entrer dans la pièce. En tout cas, dans les films, c'était comme ça, pour les baisers, donc ça pouvait aussi s'appliquer à ça aussi, au fond. Quelqu'un entrait, sans frapper, et ruinait totalement le moment juste avant qu'il ne commence. C'était vraiment sadique. Ou bien, sinon, c'était pendant. Et ça, ça entrainait une situation ultra gênante et des rumeurs fondées qui circulaient tout partout dans l'école. J'ai déjà dit qu'il se sentait comme dans un film pour ados, autant pousser la métaphore jusqu'au bout. Pourtant, Ronnie sentait qu'ils n'avaient rien à craindre quant à l'arrivée de quelqu'un. Parce qu'il n'y pensait pas trop, en fait, parce qu'il était bien trop occupé à savourer le moment pour s'inquiéter de quel imbécile pouvait bien se promener dans les couloirs à trois heures du matin. En plus, avec la GG qui se faisait relativement muette depuis un bon bout de temps, il sentait qu'il n'avait pas grand-chose à redouter. Elle avait beau avoir déjà lancé des rumeurs sur eux au début, aucun massacre n'avait éclaté ou peu importe. Non seulement c'en était presque sécuritaire, mais en plus, tout ça lui faisait complètement oublier les dangers qui étaient liés. Oublier le fait que, si quelqu'un arrivait en effet, ils étaient dans l'eau chaude jusqu'au cou. Faut dire qu'ils pourraient toujours dire qu'ils étaient saouls, s'étaient vomis dessus et étaient venus laver tout ça. Dégoûtant, mais généralement efficace pour montrer qu'ils ne pensaient pas ce qu'ils faisaient. Et puis au fond, si ça se savait... ce serait horrible, en fait. Mais Alex était tout de même plus important que ce secret-là.

    Surtout que, rendus à ce point-là, où tout le tissu avait été retiré, ça aurait été plutôt difficile de convaincre Ronnie que c'était risqué et qu'ils devaient arrêter. En fait, plus il arrivait à pousser loin les boxers de lui, plus il appréciait le doux baiser d'Alexan. C'était tranquille, mais c'était parfait comme ça. Il n'aurait pas aimé que ce soit différent, en fait. Et puis, une première fois sur le plancher d'une laverie, c'était original. Qui avait dit qu'il fallait absolument que ce soit dans un lit ou sur la banquette arrière incofortable d'une petite voiture ? C'était bien, de sortir du cadre. Ce serait mémorable, en tout cas. Évidemment, il n'avait pas cette idée pré-conçue qu'il fallait toujours attendre pour faire ça avec une personne qui nous aime vraiment et tout le tralala, mais une partie de lui y croyait quand même un peu. Ce n'était pas n'importe qui, après tout. Blondie n'était peut-être pas l'amour de sa vie, ou peut-être que si, franchement il ne le savait pas, mais il ne faisait pas "seulement l'affaire". Peu importe les sentiments qu'ils ressentaient l'un pour l'autre, la question ne se posait même pas pour Ronnie : oui, il commençait à lui faire confiance, graduellement. Et oui, il voulait que ce soit avec lui. Au fond, il avait peut-être un peu la mentalité des contes de fée, pour ne pas avoir fait ça avec n'importe qui juste pour le principe. Il n'avait peut-être pas attendu d'être absolument amoureux, de vouloir se marier et avec 28 enfants, mais à ses yeux, Alex était absolument le bon. C'était une jolie relation, simple dans un sens, et ça lui convenait tout à fait. Ça pouvait bien évoluer si nécessaire ; il n'avait rien contre en tout cas.

    « En tout cas, moi, je reste en dessous. », murmura-t-il en souriant légèrement, presque avec timidité, les yeux ouverts le plus qu'il en était capable.

    Ronnie pencha ensuite doucement la tête pour aller embrasser Alexan dans le creux du cou, sans presse et à répétition. Il se sentait un peu comme un vampire, quand il faisait ça, mais pour une raison ou une autre, il adorait. Peut-être parce qu'il pouvait sentir le sang courir dans l'aorte du blondinet alors que ses lèvres étaient en contact avec sa peau chaude, ou peu importe. Au fond, il pouvait sentir ça un peu partout, maintenant qu'ils s'étaient rapprochés un peu plus. Et franchement, il adorait ça. Dans tous les sens en fait, puisque c'était en plus tout à fait confortable. Il fallait absolument qu'il note mentalement de beaucoup se coller à Alex, la nuit, quand il voudrait s'endormir. Simplement en boxers, ou bien sans, question de bien partager la chaleur corporelle.

    Bien vite, il sentit l'action des hormones le pousser à agir plutôt que de continuer à s'amuser dans le cou d'Alex. Il se recula donc un peu, constatant qu'il s'était un peu trop attardé à un endroit en particulier -bonne méthode pour forcer Blondie à porter ce petit foulard rouge qui lui allait si bien. Il jeta finalement un coup d'oeil vers le bas, se mordillant un peu la lèvre. Bah oui, en effet, ils avaient tout pour s'amuser grandement. Encerclant doucement les poignets d'Alexan avec ses mains pour le forcer à le suivre alors qu'il passait finalement de "assis" à "couché", Ronnie ne put empêcher une penser de traverser son esprit. Ça peut paraître stupide comme ça, mais même lui avait remarqué à quel point il était passif dès qu'il entendait le mot "sexe", peu importe dans quel contexte. Peut-être que c'était à cause de l'inconnu, aussi. Il avait eu des années de théorie en films sur comment coucher avec une fille, d'accord, mais côté pratique et avec un garçon en plus, c'était encore déficient. Restait plus qu'à apprendre, en fait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

▪ age : 20 ans
▪ crédits : LipsLikeAMorphine
▪ messages : 1588
▪ inscription : 01/09/2008
▪ citation : Shine on you crazy diamond. &#9829;


your id card
▪ situation : en couple
▪ la vague de meurtre... : m’effrai totalement.
▪ relations, secrets, etc.:

MessageSujet: Re: Insomnie... à la laverie. >.> __N'amour <3 |hot|   Sam 13 Déc - 19:09

[Là, j'ai censuré à crever. J'suis autant une machine que toi. =S]

    Bon, d’accord, Alexan avait beaucoup moins de mérite que Ronnie et n’avait en aucun cas droit à un tel honneur. Dans un sens, du moins, car dans l’autre, il n’avait absolument pas l’envie de s’arrêter dans leur lancée et de se contenter d’être nu et collé à son coloc. Nu également, d’ailleurs. Alors la question à se poser maintenant, c’était pourquoi, pourquoi ce genre de privilèges devrait lui être interdit !? En fait, ça dépendait complètement du point de vue qu’on avait sur les relations amoureuses en général. On pouvait se dire que l’amour pur n’existait pas, que c’était juste une merveilleuse invention et qu’il fallait uniquement s’amuser au maximum. Il y avait ça, mais d’autres personnes, elles, voulaient à tous prix trouver l’âme sœur et ne rien faire avant la magnifique institution qu’est le mariage. Cette catégorie-là le prendrait certainement pour un débauché.

    Pourtant, là-dedans, Alex ne savait pas trop où il se situait. Il n’était jamais très équilibré dans ses rapports avec autrui et, même si, parfois, ça penchait plutôt d’un côté, la fois d’après, ça avait balancé de l’autre. Sans compter qu’il était capable d’aimer tout aussi bien les filles que les garçons. Et le pire, c’était qu’il savait très bien qu’il n’était pas prêt de changer. En vérité, il ne se souvenait plus trop de sa première fois, aujourd’hui. C’était avec une fille, vers quinze ans et en plus, probablement pas longtemps après sa sortie de l’hospice. Avait suivi plusieurs expériences extrêmement diverses. Et honnêtement, il ignorait toujours qui il préférait entre Adam et Eve. Mais au fond, l’essentiel, c’était qu’il était très attaché à Ronnie, non ?

    De toute façon, tout ça, ça n’était pas tellement fâcheux, tant qu’il n’avait pas trop de difficultés à gérer. En fait, son véritable problème se portait sur la confiance qu’il était censé accorder. Il avait un mal fou à faire des confidences et comme il évoluait dans un monde où il n’y avait plus grand chose qui intéressait à part l’argent, ça devenait de plus en plus compliqué pour lui de se fier à quelqu’un d’autre que lui-même. Bien sûr, il avait compris que les gens adoraient tout savoir de leurs amis et que c’était encore plus important quand on tombait amoureux mais bêtement, il ne pouvait pas. Il ne voulait pas raconter sa vie, point final. En contrepartie, il ne demandait pas à connaître chaque détail de l’existence du/de la petit/e ami/e. Rares étaient ce qui comprenaient ça, pourtant.

    Fallait faire le point, à présent. Ok, il n’était plus puceau et ce depuis quelques années, et alors, franchement ? C’était pas pour ça que ça ne promettait pas d’être une insomnie inoubliable – de préférence dans le bon sens du terme, hein. Il avait l’impression de se torturer mentalement, là. En fait, il commençait aussi à totalement se déconnecter du reste. Ça lui paraissait bizarre, mais il allait incroyablement bien pour une fois. C’était assez étrange comme sentiment. Alex sourit à la remarque de Ronnie puis referma les yeux quand ce dernier s’attarda dans son cou. Il devina rapidement qu’il allait devoir se promener avec un foulard durant les jours à venir rien qu’en sentant les lèvres du brun au contact de sa peau. Ce serait pas la mer à boire, surtout en prévision de comment il allait être dédommagé.

    Alex se laissa entraîner par Ronnie, optant pour une position plus appropriée pour ce qu’ils s’apprêtaient à faire, c’est-à-dire allongés sur le sol et non plus assis, évidemment. C’était déjà plus pratique. Et maintenant, ils faisaient quoi ? A votre avis ? Il ne fallait tout de même pas être Einstein pour deviner, je pense. Après câlin, caresse, baiser et déshabillage, c’était un déroulement purement logique, non ? Je vous passe les détails, mais Ronnie put « apprendre ». Là, vraiment, si quelqu’un les découvrait dans la laverie, ils étaient mal barrés. Espérons que GG ne fasse pas rôder des espions la nuit…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
▬ his thoughts were
bursting from his brain

▪ age : 21 ans.
▪ crédits : .
▪ messages : 1695
▪ inscription : 01/09/2008
▪ citation : fuck the clubs.


your id card
▪ situation : en couple
▪ la vague de meurtre... : me met un peu sur les nerfs.
▪ relations, secrets, etc.:

MessageSujet: Re: Insomnie... à la laverie. >.> __N'amour <3 |hot|   Mar 16 Déc - 0:24

    Attendez, il y avait une question qui venait de se former dans la tête de Ronnie et à laquelle il fallait vraiment qu'il réponde le plus vite possible : à quoi il avait pensé d'attendre aussi longtemps ?! Moui bon, il y avait évidemment la petite voix qui disait "Ah, mais si t'avais fait ça avant, ça aurait pas été avec Alex", et il comprenait ce que cette petite voix lui disait, il approuvait un peu aussi, mais en même temps... Bof, il ne savait plus trop en fait. Est-ce que ça changeait vraiment quelque chose que ce soit avec Blondie plutôt qu'avec Andy comme ça avait failli l'être plusieurs fois l'année précédente ? En fait, oui. Parce qu'Andy, c'était un ami avant tout. Et qu'Alexan, il l'aimait plus que ça. Jusqu'à quel point, ça restait à voir, par contre. Ça se concrétiserait au fil du temps, probablement.

    J'ai déjà dit que Ronnie n'était pas silencieux en temps normal ? Bah avoir su, il aurait acheté des bouchons pour les oreilles à Alex avant de faire ça. C'était plutôt gênant en fait, mais il n'y pouvait rien, il avait toujours eu une grande tendance à s'exprimer vocalement, même dans des domaines complètement opposés. En tout cas, il ne pouvait pas rougir plus que ce n'était déjà fait. Il avait beau tenter de se taire, ses cordes vocales ne voulaient pas coopérer. S'il parlait encore le lendemain, ce serait miraculeux. S'il marchait encore, aussi. Mais ça allait avoir valu la peine, et pas juste un peu.

    La tête confortablement installée sur l'épaule d'Alexan et collé à lui de côté, avec l'index de la main gauche qui faisait de petits cercles sur sa peau autour du nombril, le jeune homme ne pouvait empêcher son petit sourire. Toujours aussi gêné, par contre. Parce qu'au fond, ça le stressait un peu encore. Il n'osait même pas demander "quand est-ce qu'on recommence?" de peur d'avoir droit à un "jamais, c'était ennuyant à mourir". Mais, pourtant, le sourire restait en place. Parce qu'encore une fois, il était confortable. Et là, c'était certain que le sommeil allait le gagner rapidement ; il était absolument exténué.

    « Faudrait mettre les vêtements dans le sèche-linge. Et j'ai même pas lavé les miens. »

    La machine à laver avait en effet terminé son cycle et, s'ils voulaient partir de là, il allait falloir que tout ça soit sec. Encore au moins 45 minutes ou une heure. Gnaa, c'était long, ça. Et dire qu'au départ Blondie avait prévu d'attendre tout ce temps-là sans rien faire, temps de lavage y compris. Il fallait qu'il soit patient pas juste un peu.

    « Dis, ça te dérangerait si je décidais par hasard de m'immiscer dans ton lit tout à l'heure ? », demanda-t-il ensuite, relevant la tête pour pouvoir regarder le blondinet dan les yeux.

    Sans sourire, cette fois, parce que c'était sérieux. Il n'avait certainement pas envie de retourner dans son lit tout froid pour dormir là tout seul tout en sachant qu'Alexan serait dans le lit d'à côté.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

▪ age : 20 ans
▪ crédits : LipsLikeAMorphine
▪ messages : 1588
▪ inscription : 01/09/2008
▪ citation : Shine on you crazy diamond. &#9829;


your id card
▪ situation : en couple
▪ la vague de meurtre... : m’effrai totalement.
▪ relations, secrets, etc.:

MessageSujet: Re: Insomnie... à la laverie. >.> __N'amour <3 |hot|   Mar 16 Déc - 22:21

    En vérité, Alexan s’était posé la même question que son coloc, au départ. Sauf que, si on voulait rester logique, il ne fallait pas oublier le « avec Ronnie » à placer au bout de la phrase. En plus, ça faisait longtemps qu’il ne l’avait plus fait avec un garçon. Mmmh. Depuis juillet, peut-être. Sûrement, James était encore là, à l’époque. Des vieux souvenirs. Maintenant, il en avait des nouveaux, très jolis, et en plus, ils avaient le mérite de ne pas être enfoui trop loin dans sa mémoire. Bah oui, ils venaient seulement de se les créer. A l’instant. A noter : il avait découvert un point positif à l’attente. Ça n’avait rendu le moment que plus beau. Et il ne l’avait jamais fait dans un endroit aussi original qu’une laverie. La vie vaut parfois la peine d’être vécue, finalement.

    Ah oui, sèche-linge. C’était sans doute une bonne idée. Ronnie avait vraiment l’esprit pratique. Et en toutes circonstances, on dirait. Parce que là, Alex, lui, était juste un peu… Ailleurs. Il était complètement perdu dans… Dans presque rien, en fait. Il avait arrêté de penser quand ils avaient commencé. Et maintenant, il était assez fatigué. Il allait bien dormir durant le reste de la nuit, au moins. Il hocha tout de même la tête à l’intention de Ronnie pour lui signifier qu’il avait bien raison. Ça allait les ramener à leur chambre encore plus tard dans la nuit, toute cette affaire. Heureusement que Ronnie était arrivé quelques minutes après lui, sinon il se serait ennuyé.

    Alex sourit à la demande de Ronnie, surtout lorsqu’il remarqua son air sérieux. Demande tout à fait légitime, à vrai dire. Et à laquelle il pouvait répondre sans hésiter. Même pas besoin de réfléchir pour ce qui lui restait de cerveau.

    - Tu préfères le lit près de la porte, maintenant ? fit-il, toujours souriant, Bon, allez, j’accepte de le partager. Autant de fois que tu le souhaites.

    Il appuya ses paroles en embrassant doucement Ronnie. Ensuite, il se redressa et entreprit de transférer les vêtements imbibés d’eau qui se trouvaient dans une des machines dans le sèche-linge. Une fois qu’il en eut terminé avec la première, il répéta les mêmes mouvements avec la deuxième et mit le sèche-linge en route. On en aurait presque cru qu’il avait fait ça toute sa vie. Il était plutôt habitué, enfin, assez pour le faire convenablement. Par contre, ça avait été difficile d’assimiler. Mais à force de persévérance et d’application, on peut arriver à tout faire sans le moindre problème. Pas toujours vrai, pourtant.

    - Et voilà, déclara-t-il en poussant sur le dernier bouton, reste plus qu’à patienter, soupira-t-il, ayant plus envie de rejoindre son lit – accompagné par son coloc – que d’attendre encore trois quarts d’heure.

    Il se retourna vers Ronnie et lui sourit légèrement tout en se frottant les yeux afin de les garder ouverts quelques minutes de plus. Puis il chercha du regard ce qu’il portait lorsqu’il était arrivé dans la laverie. Il fallait bien se rhabiller. C’était triste mais quand même. Il finit par retrouver ses boxers et il les enfila avant d’aller se coller à nouveau contre Ronnie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
▬ his thoughts were
bursting from his brain

▪ age : 21 ans.
▪ crédits : .
▪ messages : 1695
▪ inscription : 01/09/2008
▪ citation : fuck the clubs.


your id card
▪ situation : en couple
▪ la vague de meurtre... : me met un peu sur les nerfs.
▪ relations, secrets, etc.:

MessageSujet: Re: Insomnie... à la laverie. >.> __N'amour <3 |hot|   Jeu 18 Déc - 0:17

    Le sourire d'Alexan et sa réponse après que Ronnie lui ait demandé sa petite faveur firent grandement du bien à celui-ci. À l'intérieur, il se sentit fondre, à la fois soulagé et enthousiasmé par l'idée de pouvoir dormir avec son coloc sans la trop grande distance les séparant normalement.Et puis, "autant de fois que tu le souhaites", dans la tête de Ronnie, ça sonnait tout à fait identique à "tous les soirs". Parce qu'à partir de là, ce serait absolument inutile de perdre ce précieux temps accordé en dormant chacun de leur côté. Peu importe ce qu'il feraient ou bien s'ils ne faisaient rien, c'était à la base simplement pour être près d'Alex que Ronnie voulait dormir avec lui. Il dormirait mieux, aussi, il le sentait. Confortablement installé contre le corps du blondinet, avec ou sans pyjama -préférablement sans d'ailleurs-, au chaud et avec son corps qu'il pourrait sentir battre contre son oreille. Vraiment, il avait tout simplement hâte d'aller se coucher.

    Ronnie préféra ne pas bouger quand Alexan se leva pour aller mettre les vêtements dans le sèche-linge. "Soit beau et tais-toi". En tout cas, il se taisait, bien trop absorbé dans la contemplation de ce qui se trouvait devant lui pour tout simplement émettre un son. Il osait à peine cligner des yeux tant la vue était belle. Et lui qui croyait au début de l'année que de voir Alexan en sous-vêtements s'appelait "la belle vue". C'est qu'il n'avait rien vu, encore. Le jeune homme laissa donc l'autre travailler, ne prenant même pas la peine de se mouvoir pour ramasser ses boxers qui traînaient un peu plus loin. Si Blondie se rhabillait, il en ferait de même, mais si à la place il revenait s'installer, alors ça servait à rien. Il était bien, comme ça. C'était pas en toute occasion qu'il était à l'aise avec la nudité, la sienne en tout cas. Oui, pas mal pudique, le garçon. Son coloc revint finalement à ses côtés, après avoir remis ses sous-vêtements. Ronnie ne se gêna donc pas pour placer son visage dans le creux de son cou pour y déposer quelques légers baisers et, par la suite, remonter jusqu'à l'oreille.

    « Tu sais que t'es multi-fonction ? T'es incroyable en tous points et en plus tu fais le lavage. », dit-il doucement en souriant.

    Ah non. Ah non, ah non, ah non. Il les sentait, ces foutus papillons qui remontaient dans son ventre, encore une fois. Il les connaissait. C'était vraiment pas bon signe. La dernière fois, ça avait été avec Erik, son frère lui aussi adopté, que c'était arrivé. Et il avait peut-être quatorze ou quinze ans à cette époque. Ça l'avait tellement déchiré de tomber amoureux de celui-ci, c'était vraiment pas quelque chose qu'il tenait à revivre. Il savait qu'il aimait Alex, mais jusqu'à un certain point. Avec des limites. Sans dépasser les limites. Il s'attachait trop facilement aux gens, il le savait bien, et il risquait tellement de se faire faire mal. Parce que rien ne lui disait que s'il continuait à tomber comme ça pour Blondie, ce serait partagé. Mais au fond, il n'y pouvait rien. Alexan était tellement... tellement... tout. Bien sûr, il avait des défauts. Comme tout le monde. Mais c'était tellement négligeable chez lui que ça en devenait mignon. Ronnie ne pouvait tout simplement pas être aveugle au point de l'imaginer quasi-parfait, nan ? Oh merde, ça commençait mal... Fallait vraiment qu'il se ferme la trappe sur ce coup-là. Du moins jusqu'à ce que tout soit clair dans son esprit.

    « En tout cas t'es meilleur que moi. Quand j'étais à l'orphelinat, on me laissait jamais avec des vêtements à laver entre les mains, parce que tous les garçons se retrouvaient habillés de rose. Et là ils me donnaient leurs vêtements, parce que moi, j'aimais ça, porter du rose. Et des robes de princesse, aussi. », poursuivit-il ensuite pour se changer les idées, riant légèrement malgré lui vers la fin alors qu'il était plongé dans ses vieux souvenirs.

    Par contre, il avait beau être persuadé qu'il avait déjà dit qu'il avait été adopté, de savoir s'il avait mentionné quand il l'avait été se trouvait être une toute autre paire de manches. Il l'avait dit, que c'était à douze ans, ou pas ? Il ne se souvenait pas avoir parlé de l'orphelinat avant, en tout cas. Mais c'était probablement pas trop important, en fait. Il avait simplement oublié. C'était pas une chose qu'il cachait, comme ce qui s'était passé dans la maison des Shaw à Nottingham.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

▪ age : 20 ans
▪ crédits : LipsLikeAMorphine
▪ messages : 1588
▪ inscription : 01/09/2008
▪ citation : Shine on you crazy diamond. &#9829;


your id card
▪ situation : en couple
▪ la vague de meurtre... : m’effrai totalement.
▪ relations, secrets, etc.:

MessageSujet: Re: Insomnie... à la laverie. >.> __N'amour <3 |hot|   Dim 21 Déc - 17:45

    Gnéé ? Multifonction ? Lui ? C’était la première fois qu’on lui faisait un compliment comme ça. Il faut dire que, d’habitude, il ne se montrait pas capable de faire autre chose que de mettre du désordre partout autour de lui. Au moins, ça lui évitait de devoir remplir des travaux ennuyeux. Bah oui, parfois, Alexan était très paresseux. Comme la plupart des jeunes de son âge, quoi. Ça lui permettait d’encore mieux se fondre dans la masse des étudiants. Il s’était peut-être un peu trop accoutumé à dépendre des gens qui l’entouraient, aussi. Et ça n’englobait pas que sa mère. Quand une relation durait un peu plus longtemps avec quelqu’un, il finissait toujours par trop se rattacher à la personne. Il y avait même eu des cas extrêmes, une ou deux fois, où il s’était carrément presque installé chez l’autre. Alors qu’il n’avait même pas fêté ses dix-huit ans, en plus. Enfin, il n’avait quand même pas emménagé avec tous les cartons et le reste de son bazar mais sa mère ne le voyait pratiquement plus revenir à la maison. Il avait parfois le besoin de se détacher quelques mois, juste pour se changer les idées. De temps en temps, ça faisait du bien de pouvoir essayer d’avoir une vie plus ou moins normale. Par contre, il avait encore des progrès à faire pour ce qui était de conserver des relations simples et même de les construire sur de bonnes bases. Oui, ça, c’était pas gagné d’avance, malheureusement.

    Il aurait très bien pu s’endormir là, tout de suite, collé à son coloc. Il se sentait incroyablement bien et le corps de Ronnie dégageait une chaleur agréablement douce. Ça lui donnait envie de partir au pays des rêves et, évidemment, pas tout seul. Mais c’était peut-être pas la meilleure chose à faire en ce moment. Sans compter que s’endormir ici, c’était certainement pas une brillante idée. Parce qu’il ne pouvait pas s’empêcher d’imaginer qu’un autre étudiant les découvre, tous les deux, blottis l’un contre l’autre, Ronnie nu et lui juste en boxers. Pas encore le pire des scénarios catastrophiques qu’il avait inventé jusque là, mais il avait un plutôt bon niveau sur l’échelle des problèmes. D’accord, c’était peu probable. Mais quand même. Si ça arrivait, ils étaient foutus. En fait, Alex ne savait pas trop ce que lui ferait s’ils étaient « démasqués ». Ça ne le dérangerait sans doute pas, il était tout de même relativement habitué à ces situations. Pas pour ça qu’il allait vouloir le raconter au premier venu. Non. Autant envoyer l’info directement à GG. Cependant, il y avait aussi la réaction de Ronnie qui importerait beaucoup dans l’histoire. Et Alex se demandait, tenaillé par une légère inquiétude, à quoi elle ressemblerait. Et qu’est-ce que ça serait si Ronnie apprenait tout, tout, tout ? L’horreur.

    Mais bon, il valait mieux rester positif. Sinon, à force d’envisager le pire, ça allait finir par vraiment se réaliser. Il se remit à sourire en regardant Ronnie, après tout, c’était mieux de profiter du présent, tant que son coloc ne savait rien. Et de garder ses secrets pour lui en attendant. Ronnie vint ensuite à parler de l’orphelinat. Eeh… Une minute. Or-phe-li-nat ? Ah oui, Alex se souvenait vaguement d’avoir appris que Ronnie avait été adopté. Mais ça s’était arrêté là, il n’avait rien su de la famille adoptive. C’était pas grave, en même temps. Alex n’allait pas lui reprocher de passer certaines choses sous silence. Ça aurait été très illogique envers lui-même. Et puis si Ronnie n’avait rien dit, c’était sûrement parce qu’il y avait justement rien à dire, non ? Il était urgent d’arrêter la torture mentale, franchement. Au moins, Ronnie avait quelques jolis souvenirs. Alexan, lui, se rappelait à peine de son enfance tellement il avait été traumatisé par la suite des événements.

    - Du rose ? J’suis sûr que tu devais être trognon avec, sourit-il, en essayant d’imaginer un mini Ronnie habillé tout de rose.

    Oui, il avait choisi l’option facile, ne pas relever l’histoire de l’orphelinat. Il rit doucement lorsqu’il eut l’image en tête. Moui. Vraiment trognon. Il caressa alors pensivement la joue de son coloc. Et dire qu’il s’était promis « pas de garçons » en début d’année. Il s’était franchement surestimé sur ce coup-là.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
▬ his thoughts were
bursting from his brain

▪ age : 21 ans.
▪ crédits : .
▪ messages : 1695
▪ inscription : 01/09/2008
▪ citation : fuck the clubs.


your id card
▪ situation : en couple
▪ la vague de meurtre... : me met un peu sur les nerfs.
▪ relations, secrets, etc.:

MessageSujet: Re: Insomnie... à la laverie. >.> __N'amour <3 |hot|   Lun 22 Déc - 5:45

    La première chose que Ronnie remarqua, c'est qu'Alexan n'avait pas fait de retour sur l'orphelinat. En premier lieu, il se dit que c'était probablement parce qu'il en avait déjà parlé et ne s'en souvenait tout simplement pas. Par la suite, cependant, il commença à réaliser qu'il avait toujours passé cette partie de sa vie sous silence. Involontairement, bien sûr. En gros, c'était probablement qu'Alex s'en fichait un peu, ou bien que ça ne l'intéressait pas du tout d'en parler. C'était plutôt bien comme ça, en fait, parce que s'il se mettait à raconter sa vie et qu'il stoppait sans arrêt pour masquer tout plein d'événements, non seulement ça passerait pour stupide, il aurait également l'impression de mentir à son blondinet, mensonge par dessus mensonge. L'envie de finalement tout avouer et de se libérer de ce poids devenait pourtant malheureusement de plus présente, mais il n'y arrivait pas. Il avait beau vouloir tout raconter, il craignait trop les conséquences encore pour s'ouvrir la trappe. Ronnie avait beau connaître Alexan un peu et se douter qu'il n'était pas du tout le genre de personne à laisser tomber les autres pour des bêtises, rien ne lui assurait que son coloc ne serait pas complètement répugné par lui une fois qu'il saurait ce qu'il avait fait. Ce qu'il avait dû faire. Avec ses frères, avec son père... lui-même, en y repensant, se sentait tout à coup plus mal que jamais. Horrifié, dégoûté par lui-même. Pouvoir retourner dans le temps, nul doute qu'il aurait demandé à Erik de l'emmener avec lui. Ou au moins qu'il aurait forcé Meli à le suivre une fois que c'était à lui de s'en aller. Plus il y repensait, plus il se disait que les coups de balai, de barre de fer ou de peu importe quoi auraient probablement mieux valu que d'avoir la langue à la mauvaise place comme ça lui arrivait souvent. Endurer ça n'aurait pas pu lui faire plus de mal que de voir son petit frère de treize ans à genoux devant lui alors qu'ils pleuraient tous deux à chaude larmes, Anthony les forçant à continuer leur petit "spectacle" alors qu'il buvait sa bière, la main d'Erik bien placée dans son pantalon.

    « J'ai toujours eu l'air d'une fille. Quand j'étais plus jeune j'étais impossible à différencier. Sans tatouages et tout. Jusqu'à au moins quatorze ou quinze ans je me faisais appeler "mademoiselle". Et j'aime encore porter du rose, en fait. J'ai toujours été plus féminin que la moyenne. J'ai probablement été le dernier à apprendre que j'étais gay. »

    C'était dit avec sérieux malgré le ton léger employé, parce que franchement, Ronnie avait besoin de réconfort sur ce coup-là. Et ça donnait bien parce qu'il était déjà collé à Blondie. Avec la fatigue qui s'accumulait et le confort, nul doute qu'il était sur le point de s'endormir ; chose qu'il ne fallait pas. Quoique du moment qu'Alex restait debout, ça ne dérangeait pas trop, nan ? Ça ferait simplement passer le temps plus vite. Et au moins, en dormant, il cesserait de penser à tout ce qui venait soudainement de lui revenir en tête. Il se remonta donc un peu, question d'être plus au niveau du visage d'Alex qu'à celui de ses épaules, puis il se rapprocha pour pouvoir aller l'embrasser. Et voilà, le sourire revenait doucement. Une chose était certaine, le jeune homme avait finalement trouvé son remède miracle pour quand il se sentirait mauvais coton. Il recommença, puis une autre fois, avant de finalement sourire pour de bon et aller loger son visage dans le creux du cou du blond pour en déposer un dernier.

    « J'ai tellement envie de dormir. À cause de toi je suis vidé, j'ai plus d'énergie. », dit-il doucement en faisant passer son bras gauche par-dessus Alex pour plus ou moins l'entourer.

    Et c'était vrai qu'il était carrément mort. Exténué. Mais le pire, c'est qu'il aurait pu recommencer si nécessaire. Y prendre goût s'était fait assez rapidement merci, et en plus ça aussi ça aurait pu faire passer le temps. Par contre, il n'était pas certain que son derrière aurait été du même avis que lui quant à un deuxième round. Mieux valait prendre ça relax pour un petit bout de temps. Chose qu'il fit et, bien qu'il tentait de son mieux de lutter contre le sommeil, ça le gagnait de plus en plus rapidement. Il était tellement bien, c'était difficile de résister. En plus, si Blondie restait éveillé, il n'y aurait pas de problème. Le but c'était simplement qu'ils ne restent pas comme ça jusqu'au matin. Là, ils auraient eu des problèmes quand une gentille personne innocente serait venue pour laver ses vêtements.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

▪ age : 20 ans
▪ crédits : LipsLikeAMorphine
▪ messages : 1588
▪ inscription : 01/09/2008
▪ citation : Shine on you crazy diamond. &#9829;


your id card
▪ situation : en couple
▪ la vague de meurtre... : m’effrai totalement.
▪ relations, secrets, etc.:

MessageSujet: Re: Insomnie... à la laverie. >.> __N'amour <3 |hot|   Mar 23 Déc - 11:23

    Apparemment, personne n’était aussi blond que lui. Tout le monde semblait avoir remarqué que Ronnie était gay avant lui. Avec lui, Ronnie avait dû le lui avouer plus ou moins explicitement. Et encore, Alexan n’avait pas capté du premier coup. Baah… C’était surtout qu’il avait eu l’impression de prendre ses rêves pour des réalités. Mais là, ça s’était révélé être la réalité, pour vrai. La bonne excuse, hein ? Il se montrait parfois très perspicace, mais de temps à autre, ce don disparaissait. A chaque fois que ça avait un trop proche rapport avec ses sentiments à lui, bizarrement. A la réflexion, il avait assez peur de s’engager, finalement.

    - Bah non, y’a eu moi après toi, fit-il en roulant légèrement les yeux.

    Constatation tout à fait inutile étant donné que les deux principaux intéressés étaient au courant. Mais bon, ça alimentait légèrement leur conversation. Ah oui, Alex venait de remarquer encore une fois qu’il ne parlait presque pas comparé à Ronnie. Bon, d’accord, il n’avait jamais été très bavard mais il aurait pu faire un petit effort dans les circonstances présentes. Quoique, justement, il n’était sincèrement pas en état de réfléchir et de dire des choses intelligentes. Sans compter que ça n’aurait rien donné dans la bouche d’un blond. Raaah. Mais pourquoi il n’avait pas hérité de la couleur de cheveux de toute sa famille ? Ils étaient tous bruns, voire noirs. Et lui, il était allé récupérer la blondeur de l’arrière grande-tante de nulle part.

    Il sourit à nouveau lorsque Ronnie l’embrassa, fermant une ou deux secondes les yeux, le temps que le baiser s’achève même s’il n’en avait aucune envie. A ce moment-là, il craignait seulement que tout s’arrête brusquement. Oui, qu’il entende son réveil sonner et qu’il découvre Ronnie bien sagement endormi dans son lit de l’autre côté de la chambre qu’ils partageaient. Ça aurait été horrible et terriblement triste, sauf que ça n’arriva heureusement jamais. Ronnie déposa un autre baiser dans le creux de son cou et Alex ne put s’empêcher de frissonner – ça devenait une habitude quasiment aussi gênante que de rougir, ça – puis il sentit le bras de Ronnie se glisser dans son dos qui l’enlaçait.

    - Dors, alors. Je te réveille quand ça se termine. Promis, je te violerai pas pendant ton sommeil.

    Bah oui, il n’allait pas l’empêcher de dormir, c’était sa faute si Ronnie était fatigué, en plus. Et il pourrait penser un peu, comme ça. Enfin « penser »… Surtout arrêter de se torturer l’esprit. Enfin, il l’espérait. Voir Ronnie dormir, c’était peut-être apaisant, qui sait ? En tout cas, Alex avait beau lui-même avoir une irrésistible envie de piquer un petit somme, il sentait bien que son insomnie persisterait. Simplement parce que, d’abord, il fallait qu’il reste debout pour sauvegarder leur petit secret, mais aussi parce que ce qui l’avait réveillé en sursaut, c’était un cauchemar. Et pas le cauchemar où vous vous faites poursuivre par une armée de zombies sanguinolents ou dévorer par une araignée géante qu’un simple câlin de Ronnie aurait pu anéantir. Non, là, c’était bien pire que tout ça. Car ce n’était qu’un vieux souvenir qui lui revenait en mémoire pendant la nuit. Et certainement pas le meilleur des souvenirs. Pourquoi la vie réelle faisait plus peur qu’une énorme araignée ? Alex n’en savait rien, mais c’était pas pour autant prêt de changer. Bien que, l’araignée, ça devait être pas mal non plus comme atrocité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
▬ his thoughts were
bursting from his brain

▪ age : 21 ans.
▪ crédits : .
▪ messages : 1695
▪ inscription : 01/09/2008
▪ citation : fuck the clubs.


your id card
▪ situation : en couple
▪ la vague de meurtre... : me met un peu sur les nerfs.
▪ relations, secrets, etc.:

MessageSujet: Re: Insomnie... à la laverie. >.> __N'amour <3 |hot|   Mar 23 Déc - 23:33

    Alex qui s'en était rendu compte après lui ? Bah, ça c'était évident. Mais la différence c'était qu'il s'efforçait de le cacher depuis que lui-même s'en était rendu compte. Plus il repassait sa vie au peigne fin, plus il considérait que ça avait toujours été vraiment mais vraiment évident. Bizarrement, il se disait même que c'était peut-être pour ça que c'était lui qui s'était retrouvé chez les Shaw plutôt qu'un autre garçon vraiment plus masculin ; parce que ça paraissait et que ça serait... plus facile. Peut-être. Après tout, même ses deux frères n'étaient pas exactement la définition de virile, bien qu'il était une véritable fille à côté d'eux. Et qu'ils aimaient les filles. Enfin. Tout ça pour dire que c'était dans un sens une bonne chose qu'Alexan n'ait pas tout de suite su pour Ronnie ; ça voulait dire qu'il cachait bien son jeu. D'ailleurs, si ça n'avait pas été le gros malaise de son côté, jamais il n'aurait avoué ça. Fallait vraiment qu'il y ait quelque chose, parce que normalement, ce n'était pas quelque chose qu'il disait si facilement, même dans ses moments de faiblesse. Surtout qu'il n'était même pas au courant pour Alex quand il s'était finalement ouvert la trappe. Non, sérieusement, il y avait vraiment eu un élément déclencheur important, et il se doutait bien de ce que c'était.

    Ronnie hésita une seconde quand Blondie lui affirma qu'il pouvait dormir. Après tout, il n'avait pas envie de le laisser s'emmerder pendant encore près d'une heure alors que lui ferait confortablement dodo, installé contre lui. Mais à déjà sombrer comme il le faisait, il craignait malheureusement que même beaucoup de bonne volonté ne suffirait pas à le garder éveillé. En plus, Alex lui promettait de ne pas le violer durant son sommeil, donc c'était sécuritaire... même si c'était pas trop quelque chose qu'il avait envie d'entendre. C'était fou comme l'un des meilleurs moments de sa vie à aller jusque là pouvait soudainement lui rappeler de façon très vive toutes les périodes les plus sombres qu'il avait eues. Il détestait repenser à ça, mais il ne pouvait pas vraiment le contrôler, et quand ça revenait, c'était pour rester longtemps dans sa tête. Et là ça commençait à le travailler, à le faire réfléchir. Il ouvrit difficilement les yeux, se sentant soudainement vraiment mal.

    « J'suis trop consentant pour que tu puisses me violer. Mais je t'en supplie, dis pas ça. »

    C'était tout simplement un murmure qu'il avait réussi à s'arracher, à la dernière seconde. Un mot de plus et sa voix craquait, révélant aussitôt que quelque chose clochait. Il ferma à nouveau les yeux et serra légèrement plus Alex pour faire sûr de l'avoir tout près de lui. Comme s'il tenait à ce que son blondinet favori le protège pendant qu'il dormirait. Parce qu'il avait beau avoir repoussé le coup de fil du début d'année au fond de ses pensées, il avait toujours peur que son père le retrouve. Quand il dormait, c'était pire encore. Il se sentait tellement vulnérable. Pourtant c'était lui, le plus vieux. Lui qui aurait dû protéger Blondie de peu importe ce qui lui faisait peur. Le problème, c'était qu'il n'avait aucune idée de ce qui menaçait son coloc. Il avait beau vouloir être là pour lui, il laissait la porte ouverte plus que d'autre chose parce que, à ses yeux, tout semblait être normal. Parce que pour lui, Alex était normal. Lui, il commençait à craquer, à baisser sa garde, mais Alex lui semblait toujours aller super bien et n'avoir rien de plus à cacher que ce qu'il lui avait déjà avoué, autrement dit son orientation sexuelle. Alors, dans ces cas-là, on inverse les rôles un peu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

▪ age : 20 ans
▪ crédits : LipsLikeAMorphine
▪ messages : 1588
▪ inscription : 01/09/2008
▪ citation : Shine on you crazy diamond. &#9829;


your id card
▪ situation : en couple
▪ la vague de meurtre... : m’effrai totalement.
▪ relations, secrets, etc.:

MessageSujet: Re: Insomnie... à la laverie. >.> __N'amour <3 |hot|   Ven 26 Déc - 0:06

Je te laisse clôturer. =)

    Alexan se détacha légèrement de son coloc de façon à pouvoir déposer un baiser sur ses lèvres. Ensuite, il passa à son tour les bras autour de Ronnie, histoire de l’enlacer et pour se coller encore plus à lui qu’il ne l’était déjà. Bref, tout pour bien partager la chaleur de leur corps. Hum. Moui. Ronnie avait raison, là. Puis, voyant qu’il avait dit une bêtise, enfin, quelque chose qu’il ne fallait pas, il grimaça un peu, ou plutôt se mordilla la lèvre inférieure. Et en prime, il avait une impression bizarre sur le coup, qu’il ne savait pas trop bien comment expliquer ou même simplement la décrire. « Mais je t’en supplie, dis pas ça », aïe, non ? Il caressa doucement son épaule pour se faire pardonner tandis qu’il se plongeait dans une réflexion plus ou moins profonde. En fait, ça l’avait un peu désemparé sur le moment. Et puis c’était surtout la voix qu’avait prise Ronnie lorsqu’il avait prononcé cette phrase qui le perturbait. C’était juste un murmure, tout bas, presque imperceptible. Il abandonna ses méditations en se convaincant qu’il ne se faisait que des idées. En plus, son système cérébral n’était pas encore rétabli et donc, il n’était toujours pas en état de penser correctement. Et il ne voyait pas non plus où tout ça pourrait le mener.

    - Je veille, n’amour. Tu peux dormir tranquille.


    Ronnie le serra alors un peu plus fort et Alex esquissa un sourire que le brun ne put pas distinguer vu qu’il était blotti contre lui. Ahh, il était tellement bien qu’il aurait pu s’endormir lui aussi, à la longue. Son cauchemar s’était presque dissipé maintenant. Mais il n’était pas encore assez fatigué ou, en tout cas, pas autant que Ronnie qui avait fermé les yeux à peine quelques minutes plus tôt. En réalité, il avait eu raison : regarder son coloc dormir, ça avait quelque chose d’apaisant, un peu comme un calmant et en plus, ça l’occupait et ça l’empêchait les centaines de questions qui le tenaillaient chaque jour de revenir dans sa tête. Aucun doute que dès qu’il se coucherait dans son lit, il allait immédiatement sombrer, pour une fois. D’habitude, la magie du sommeil se faisait désirer et longtemps. Il était si anxieux, de temps en temps, que rien ne pouvait lui faire fermer l’œil. Il restait vraiment les yeux grands ouverts, sous la couette, à attendre que les heures s’écoulent. Seulement, ça ne passait jamais très vite. Et Alexan éveillé ne pouvait faire autrement que de se bouger, sinon ça l’angoissait beaucoup plus. Et encore, il n’était pas le pire des insomniaques. En vérité, ça dépendait surtout de ses états d’esprit. Et ils étaient rarement bons. Sauf aujourd’hui. Oui, là, il était sûr de bien dormir. Et au pire, il avait Ronnie à côté en lot de consolation. A ce niveau-là, il le voulait bien tout le temps, le lot de consolation.

    Environ trois-quarts d’heure plus tard, Alex remarqua que le sèche-linge s’était arrêté. Ce qu’il avait fait pendant tout ce temps ? Et bien, il avait regardé Ronnie dormir, sans trop se prendre la tête sur le reste. Faut dire que Ronnie était absolument craquant déjà au naturel, alors en dormant, ben ça donnait envie de dormir avec lui toutes les nuits qui suivraient. Et vu que le brun avait demandé cette petite faveur à Alex, ça tombait plutôt bien, non ? Bon, malheureusement, ils n’avaient plus trop le temps de s’éterniser, il était presque cinq heures ou peut-être plus. Le blondinet passa délicatement sa main dans les cheveux de son coloc puis caressa légèrement sa joue. Après ça, il s’approcha de son oreille pour le réveiller d’une manière vraiment mais vraiment douce.

    - N’amour, faut y aller maintenant
    , lui murmura-t-il.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
▬ his thoughts were
bursting from his brain

▪ age : 21 ans.
▪ crédits : .
▪ messages : 1695
▪ inscription : 01/09/2008
▪ citation : fuck the clubs.


your id card
▪ situation : en couple
▪ la vague de meurtre... : me met un peu sur les nerfs.
▪ relations, secrets, etc.:

MessageSujet: Re: Insomnie... à la laverie. >.> __N'amour <3 |hot|   Sam 27 Déc - 20:43

    Avec le bras d'Alexan l'entourant, Ronnie ne pouvait en effet que se sentir en sécurité à nouveau. Ça repoussait assez bien papa au fond de son esprit ça. En plus, n'amour lui promettait de veiller, c'était vraiment trop mignon. Il aurait vraiment dû s'essayer avec lui dès que le début, juste pour voir. Il aurait peut-être bien eu droit à une belle surprise avant le temps ; en tout cas, ils n'auraient pas passé un mois et demi à tenter de convaincre l'autre qu'ils étaient tous deux hétéro, fanatiques du rangement complet et tout le tralala. Parce que même si Ronnie n'avait pas tout dit à son coloc, mais là vraiment pas du tout, il avait pu s'ouvrir sur ces deux choses déjà, et c'était plutôt un bon début. Probablement qu'il tenterait de complètement régler ses problèmes de drogue avant de lui parler de ça. Si, une fois rendu là, il se sentait prêt à s'ouvrir le mâche-patate pour en parler. Il aurait tout aussi bien pu décider de carrément passer par-dessus cette étape, de ne pas la mentionner, mais ça lui resterait toujours en tête. Et il ne voulait pas tout cacher indéfiniment. Seulement jusqu'à ce qu'il craque et que le besoin d'en parler à quelqu'un soit trop énorme pour qu'il puisse le contenir. Il détestait ressentir cette envie, tout à coup, mais elle était là et il ne pouvait pas l'ignorer, même s'il tentait. Restait juste à souhaiter qu'Alexan ne soit pas effrayé par tout ce qu'il lui dirait graduellement.

    Souriant doucement, Ronnie tomba rapidement dans les pommes, bercé par la douce chaleur du corps de Blondie. Pour le temps qu'il dormi, il n'eut pas vraiment l'impression qu'il avait eu le temps de rêver, à part d'un bel écran noir. En fait, il n'eut pas trop l'impression d'avoir dormi non plus, probablement parce que son sommeil était très léger. Limite somnolence. Faut dire, son esprit avait recommencé à faire des tours, le petit hamster dans sa tête, il courait dans sa petite roulette et pas juste un peu ! Enfin, disons qu'en temps normal, le murmure d'Alexan ne l'aurait pas réveillé, mais là, ce fut exactement l'idéal. Souriant à nouveau, il ouvrit doucement les yeux et s'approcha pour lui donner quelques baisers dans le cou. Ça deviendrait sans aucun doute son activité préférée. Bah, après... ça, évidemment. Il se détacha à regrets, mais il se consola en se disant qu'une fois dans la chambre, il pourrait se recoller à lui autant qu'il le voudrait et continuer à l'embrasser dans le cou jusqu'à ce qu'il tombe endormi pour de bon.

    « Mouais, ok. J'peux bien faire ça pour toi. »

    Ronnie sourit ensuite doucement, juste un léger sourire gêné, puis il se redressa d'un coup pour être assis. Ah ouais... peut-être pas trop une bonne idée en fait. En tout cas, ça, ça faisait certainement pas du bien. Il souffla un léger juron, puis s'étira un peu pour aller ramasser ses boxers et son grand t-shirt. En fait, il aurait bien pu en mettre des propres puisque la lessive était prête, mais en même temps il savait très bien qu'il se précipiterait aux douches dès son réveil, donc c'était plutôt inutile. Il remit donc le tout et se releva, s'appuyant cette fois-ci sur le sol pour s'aider. Oui, ça allait mieux comme ça un peu. Il se rendit donc aux sèche-linges, question de ne pas laisser Blondie tout traîner tout seul, cette fois. En plus, ça lui permettait de tester sa capacité à marcher... et c'était assez passable, en tout cas il n'avait pas l'impression de marcher plus mal que d'autres. Miracle.

    Enfin, tout ça pour dire qu'une fois toutes les choses ramassées et un autre joli baiser de passé, et pas dans le cou celui-là, c'était le moment de s'en retourner à leur chambre. Dans le même lit, cette fois. Mon Dieu que l'année allait être belle, finalement. Pour une première fois, ça avait été assez mémorable. Mais il se doutait bien que les suivantes le seraient tout autant. Comment faire autrement si la personne avec qui il partageait ça était Alex ?


Terminé. I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Insomnie... à la laverie. >.> __N'amour <3 |hot|   

Revenir en haut Aller en bas
 

Insomnie... à la laverie. >.> __N'amour <3 |hot|

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
What a Wild World :: Corbeille :: Corbeille :: archives waww. 1-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit